Pourquoi j'aime internet autant que je le déteste?


Holaaaa! Aujourd'hui, j'avais envie de parler. Parler du WEB, de l'internet, de la vie virtuelle, quoi.

Je suis très souvent hésitante quand je réfléchis vraiment à Internet et aux médias sociaux en général. A quoi ça sert? Pourquoi je passe des heures à faire défiler mon feed insta, twitter et à regarder du contenu YouTube ? Pourquoi j'ai toujours le même réflexe lorsque je déverrouille mon smartphone: ouvrir Instagram, puis Snapchat, puis Facebook, puis Twitter... et tout recommencer (au cas où une nouvelle photo/actu serait déjà arrivée).
Et c'est là que le paradoxe commence. Je suis H24 sur les réseaux et internet mais pourtant, je me sens tout autant épanouie si ce n'est PLUS + lorsque je suis éloignée de ces derniers.  

Oui, aujourd'hui j'avais envie de vous dire pourquoi j'aime le web (et les réseaux) autant que je les déteste.



Pourquoi je l'aime? C'est simple: il nous connecte à TOUT, au monde entier, à tout le monde et ce, en 1 seconde. Internet permet de créer, de partager. Sans lui, d'ailleurs,  il n'y aurait pas de blog, et pas ces mots.

Instagram. J'aime beaucoup Instagram, il me permet de partager des photos que je trouve jolies, de découvrir des personnes super inspirantes et d'avoir des abonnés qui nous suivent, qui peuvent certainement aimer notre contenu à sa juste valeur.
J'aime YouTube, il me permet d'écouter de la musique à l'infini, de regarder également des personnes qui m'inspirent énormément. YouTube me diverti beaucoup.
J'aime les milliards d'informations qu'on trouve sur la toile. J'aime le fait que trouver une info aille plus vite que de se faire un café.  Sans internet, tout serait différent.
Je sais ce que mes potes font, au moment même où ils le font. Je sais ce que les personnes que j'aime suivre font, quand elles le font. Je suis avec eux, dans leur vie. Je découvre, je suis inspirée.

En tant qu'outil de travail, c'est pareil: que serait-on sans le web? Que ferais-je (serais-je) sans mon ordinateur ? Je suis la première à vouloir travailler sur cet outil fascinant mais pourtant, souvent,  je déteste internet.




Oui, parfois, je le déteste. Les médias sociaux, souvent, m'énervent, me dégoutent. Je me sens bien quand je suis loin d'eux. Parfois, je me sens oppressée, nulle, "obligée de publier tous les jours" ou "sans intérêt car je n'ai pas beaucoup d'abonnés". Je me sens nulle lorsque je vois mon nombre d'abonnés chuter de 2, 3 personnes. Je déteste les réseaux quand je ressens cette espèce de pression superficielle s'emparer de moi.

Car je suis pas de ceux qui aiment se prendre en selfie, je trouve ça chiant de proposer que du "moi". Je déteste afficher trop de contenu perso, étaler ma vie dans ses moindre détails, je trouve que cela n'a aucun sens me concernant

Aucun sens. Parfois je me prête à l'exercice, mais ce n'est pas réellement qui je suis. Je m'en fiche, au fond, de savoir que un tel a acheté ce vernis ou que lui a un nouveau manteau ou je ne sais quoi. Je m'en fiche aussi de savoir ce que fait telle YouTubeuse le matin au p'ti dej. Oui, je m'en fou de tout ça ! Je suis toujours si étonnée de voir à quel point certain prennent tout cela au sérieux. Pour moi ce n'est qu'un jeux, que du virtuel.

Le pire, c'est quand je vois des petites fille de 9 ans se filmer entrain de se maquiller sur YouTube. Mais OH ! A 9 ans j'étais encore entrain de jouer aux billes sur les plaques d'égouts et je m'en fichais du reste. C'était très bien comme ça. Des fois je me sens larguée là dessus, c'est clair.


Quand je reviens à ma réalité, je me dis qu'il est peut-être hyper plaisant d'avoir 1000 abonnés, mais que je préfère passer des moments inoubliables avec mes 10 potes. Oui, c'est hyper cool d'avoir 5000 j'aime sous une photo, mais je préfère que mes proches soient fière de moi, eux, pour d'autres choses...

Mais, le problème c'est que les adore, ces réseaux au fond. J'admire ceux qui les utilise parfaitement, tout en sachant créer un univers pas trop superficiel. J'adore publier sur Instagram, oui, j'adore encore ce réseau il me permet de m'épanouir d'une autre façon, car

je sais m'en éloigner.


Je lui trouve beaucoup d'utilité, notamment en terme de communication. En fait, j'aime les réseaux et Internet mais, à ma façon. Je ne me prendrais pas en selfie tout les jours, c'est sûr. Je n'afficherais pas tous mes repas non plus, car ce n'est pas ma façon de publier. Mais je vais continuer de les utiliser. Au fond, il faut savoir utiliser internet tout en sachant se déconnecter mais se brancher sur autre chose: la réalité. 

Bon, je pense pas que ce que je raconte est un sens hyper logique, c'est plutôt un nœud de paradoxe mais c'est exactement ça dans ma tête: un paradoxe. Mais en tout cas voilà, j'avais envie d'en parler et d'exprimer le fait que savoir s'en éloigner, c'est essentiel. 

Et vous, vous pensez quoi de tout ça ?

____________________________________________________________

Découvrir les contenus web qui m'inspirent? C'est ICI
Retrouver mon dernier article? c'est juste LA
❈ Venez aussi me découvrir sur: INSTAGRAM


A   B I E N T O T !